Article de présentation de la théorie de physique d'unification de Nassim Haramein

créé le: 20170808
mis à jour le: 20170918

Aperçu de la théorie de Nassim Haramein et de la vision qu'elle fournit

Attention, cet article ne se limite pas à des considérations de physique pure. La puissance descriptive de la théorie à des implications dans des domaines à priori très éloigné de la physique fondamentale.
Néanmoins il est logique de penser qu'une "théorie du tout" qui est la quête actuelle des physiciens se devrait d'avoir des conséquences dans TOUS les domaines.

Histoire drôle de l'univers

Dieu crée l'univers:

Il commence par créer un espace-temps plat puis lui raconte des blagues.

L'espace-temps est plié de rire cela crée la gravitation générant tout un tas de trous noirs de tailles différentes suivant l'échelle spatiale.

Dieu continu de plus belle, l'espace-temps se tord de rire et cela crée l'électromagnétisme: des vortex d'énergie et de matière (plasma), déguisant les trou-noirs en galaxie, étoiles, planètes, ..., protons, électrons, ... !

Point de vue de Nassim Haramein sur l'unification des forces

Nassim Haramein s'est très tôt intéressé à la nature de l'espace et du temps et donc à l'unification des forces fondamentale de la nature.

La physique moderne à identifié 4 forces fondamentales dans la nature:

  • deux forces macroscopiques, c'est à dire à longue portée (en fait de portée infinie diminuant avec la distance): l'électromagnétisme et la gravitation.
  • deux forces microscopiques, c'est à dire à courte portée: la "force nucléaire forte" ou "interaction forte" responsable de la cohésion des noyaux atomiques et la "force nucléaire faible" ou "interaction faible" responsable de leur désintégration.

    Nassim Haramein a réalisé l'importance de l'idée que la nature de l'espace tel qu'il se manifeste dans l'univers se doit d'être fractale parce que l'espace existe à toutes les échelles de longueur.

    Il a également réalisé que la force de gravitation universelle qui a tendance à comprimer toute matière jusqu'au trou noir devait avoir un pendant qui l'équilibre: il a compris que ce pendant est la force électromagnétique qui est rayonnante.

    Rappel sur le travail d'Einstein

    C'est la force électromagnétique théorisée par les 4 équations de Maxwell et leur conséquence théorique qui a conduit Einstein à produire la théorie de la relativité restreinte qui étend la vision fondamentale de l'espace et du temps en un continuum espace-temps doté d'une métrique (façon de mesurer les distances entre deux points) adaptée à la force électromagnétique.

    La métrique spatio-temporelle à 4 dimensions (espace à 3 dimension + le temps) est appelée "Intervalle" et sépare deux événements. Les événements étant les points de l'espace-temps.

    Einstein a ensuite fait évoluer sa théorie de la relativité en introduisant la courbure de l'espace-temps de façon à inclure la gravitation comme expression naturelle de la structure de l'espace-temps.
    Cette nouvelle théorie, la plus aboutie sur la force de gravitation, est la relativité générale d'Einstein.

    On remarque donc que les deux théories d'Einstein entretiennent un rapport étroit avec les deux forces macroscopique de l'univers: la gravitation et l'électromagnétisme.

    A l'origine de la relativité générale, Einstein publie l'équation fondamentale qui relie la distribution de matière et d'énergie dans l'espace à la courbure de l'espace temps mais il ne donne pas de solution à cette équation.

    La première solution à l'équation d'Einstein a été produite par le physicien lien_vers_Karl_Schwarzschild_ qui se limita dans un premier temps au cas d'une masse sans rotation. Cf lien_vers_Schwarzschild_metric_.

    Einstein a été assez étonné de la rapidité d'obtention de cette solution à partir de la publication de son équation fondamentale.

    La solution de Schwarzschild de l'équation d'Einstein de la relativité générale est le trou_noir_ C'est une solution exacte mais simplifiée des équations d'Einstein parce que les objets cosmologiques sont en général en rotation ce qui n'est pas pris en compte dans la solution d'origine.

    Malheureusement Karl Schwarzschild mourut rapidement après avoir contracté une maladie alors qu'il était lieutenant artilleur sur le front russe.

    Einstein fit plus tard un ajout empirique à l'équation de la relativité générale pour faire émerger une solution cosmologique de l'univers qui ressemble plus à l'univers observable (univers en expansion) que la solution exacte mais simplifiée du trou noir qui semblait être une solution particulière étant donné que l'on n'avait pas observé de trou noir et que le concept même semblait excentrique et curieux.
    Cf lien_vers_Constante_cosmologique_.



    Structure du vide quantique

    Dans la théorie de Nassim Haramein, l'univers n'est composé QUE de trous noirs organisés dans une structure fractale allant de l'échelle de Planck (plus petite distance possible) à l'univers en entier (plus grande distance possible).

    Cette structure fractale émerge d'une géométrie de la structure du vide quantique équilibrée et fractale (identique à toutes les échelles de grandeur)

    la structure du vide parfaitement équilibrée est composée de 64 tétraèdres.

    Nassim haramein vacuum structure 

    La génése de cette structure s'est faite dans un premier temps par l'idée d'un tétraèdre inscrit dans une sphére avec un second tétraèdre imbriqué formant l'étoile tétraédrique ou Merkaba qui s'inscrit dans un cube.

    étoile tétraédrique 

    puis par la structure du cuboctaédre décrite par Buckmister Füller comme étant un équilibre parfait des forces.

    Cuboctaedre 

    Vous pouvez essayer d'identifier ces deux formes dans la structure à 64 tétraèdres.

    Le jeu geomag composé de tiges aimantées et de billes métalliques permet de bien comprendre comment s'organise le vide quantique.

    Dans le vide quantique la plus petite longueur possible est la longueur de Planck. Cette longueur est calculée en posant une équation aux dimensions mettant en jeu cette longueur et les constantes fondamentales de la nature qui sont:

    Pour comprendre la connexion entre le fonctionnement ondulatoire et la quantification que l'on trouve dans la mécanique quantique, il faut considérer que la quantification apparait lorsque l'onde est soumise à une contrainte.

    Par exemple si on considère une corde vibrante comme une corde de violon, la contrainte est la longueur de la corde tendue.
    La tension de la corde implique qu'il y a deux points immobiles sur la corde : ceux qui sont liés aux extrémités de la corde.
    La corde ne peut vibrer qu'avec une longueur d'onde qui correspond à la partie mobile de la corde: celle qui peut vibrer.
    La fréquence de vibration de la corde détermine la note musicale que l'on entendra et cette fréquence correspond à un nombre.
    par exemple 440 Hz pour la corde de "La". (en réalité la fréquence du "La" a évolué culturellement de 415 Hz dans les instruments baroques à 444 Hz actuellement en passant donc par la fréquence 432 Hz qui est en rapport avec la géométrie sacrée 432=4*108=2^4*3^3).

    Dans une caisse de résonnance les dimensions de la cavité constitue la contrainte qui va déterminer la fréquence du son.

    Dans un atome l'onde électronique est contrainte par la force électrique à rester localisée autour du noyau, c'est la contrainte qui détermine les différents états énergétiques possible de l'électron dans l'atome. L'onde électronique doit se refermer sur elle-même comme un serpent que se mord la queue et ceci ne laisse à l'onde que les longueurs d'orbites qui correspondent à un nombre entier de fois la longueur d'onde de l'électron.

    A l'échelle de Planck, la contrainte est qu'il y a une longueur minimale: la longueur de planck. Donc les points d'espace que l'on nomme en mécanique quantique "états de position" sont forcément séparés par au moins cette longueur.

    Si on considère les billes comme étant les points de l'espace quantifié et les tiges aimantées toutes de même longueur comme étant la longueur la plus petite possible, la longueur de Planck (en deça de laquelle la notion de longueur physique disparait) alors on s'aperçoit qu'il existe une seule façon de construire l'espace de manière simple.

    Organisation géometrique de l'espace quantifié 

    Successivement on a:

    Finalement l'espace quantifié est un réseau d'octaèdre dont les lacunes sont un réseau complémentaire de tétraèdres.
    Cette façon de remplir l'espace de manière stable est donc la plus simple possible.

    Dans ce réseau chaque point est au centre d'un cuboctaèdre duquel partent 12 rayons qui vont vers les 12 sommets du cuboctaèdre.
    Dans la figure suivante on a choisi des couleurs différentes pour visualiser les cuboctaèdres imbriqués.

    Imbrication cuboctaedre 

    Les formes géométriques de l'étoile tétraédrique et du cuboctaèdre sont les deux formes complémentaires de cette structure:

    Complementarite etoile tetraedrique cuboctaedre 

    Nassim relie l'oscillation du vide au déplacement des ondes électromagnétiques par la transition entre ces deux formes  (cf lien_vers_conference_paris_nassim_20150620_ à 2h47mn20s)

    La structure du cuboctaèdre est également fractale, c'est à dire qu'on la retrouve aux différentes échelles de grandeur dans la structure. Sur l'image ci-dessous on peut voir au centre en vert le cuboctaèdre initial sur lequel est construit un cuboctaèdre de plus grande dimension (de niveau 2). On est évidemment toujours dans le même réseau imbriqué d'octaèdre et de tétraèdre.

    Cuboctaedre fractal 

    En ajoutant un tétraèdre sur les 8 faces triangulaires du cuboctaèdre de niveau 2 on obtient la structure à 64 tétraèdres développé par Nassim Haramein vue ici suivant un axe d'ordre 4. cf nassim haramein vacuum structure présentée suivant un axe d'ordre 3.

    L'image suivant est une vue de la structure de laquelle on a oté les trois tétraèdres des coins supérieurs (vision d'artiste)

    Fractocuboctaedre 

    Dans l'image les rayons du cuboctaèdre central sont en bleus et les arêtes sont en jaune.
    Au premier plan en orange on peut voir un octaèdre sur lequel trois tétraèdres se developpent en bleu.

    On peut voir en vert, construit autour du cuboctaèdre jaune, un octaèdre d'échelle plus grande.

    Enfin la forme globale est un cuboctaèdre d'échelle supérieure comme dans l'image précédente (si on lui enlève les quatre tétraèdres visibles , trois à la base, un au sommet qui pointent vers l'extérieur comme les pointes d'une étoile par rapport à la structure complète de 64 tétraèdres on a déjà enlevé 3 tétraèdres en haut pour évoquer artistiquement le ciel invisible).

    Si on regarde la forme défini par les sommets des quatres tétraèdres extérieurs on voit un tétraèdre d'échelle supérieure de niveau trois.

    Bien sur on peut étendre indéfinement la structure dans les trois directions de l'espace et l'on comprend que l'on a affaire à une structure fractale (dont le motif se rèpète à toutes les échelles de grandeur).

    La structure composée de 64 tétraèdres a une forme cubique qui peut être vue comme étant construite sur la base de 2 tétraèdres imbriqués ce qui est l'étoile tétraèdrique. On retrouve ainsi la forme cubique à toutes les échelles. Le cube peut remplir l'espace mais la structure de base ne peut démarrer avec un cube comme on l'a vu plus haut à cause de la contrainte de quantification de l'espace.

    Cette structure présente 144 facettes triangulaires:

    Construction geomag representant la structure de nassim 

    On peut également faire apparaîre la forme de la pyramide qui est la moitiè d'un octaèdre.

    On remarque qu'il y a une inhomogénéité fondamentale dans la structure de l'espace quantique car il y a deux types de cavités formées par les points de l'espace qui sont les noeuds de vibration. Ces deux types de cavités résonatrices sont le tétraèdre et l'octaédre et l'on voit que le tétraèdre est plus compact que l'octaèdre. C'est une inhomogénéité de densité de point à l'échelle de Planck seulement.
    C'est peut-être lié au dynamisme de cette échelle fondamentale.

    Nassim explique que l'origine de la rotation provient des variations de densité dans le vide à travers les échelles de longueur.
     (cf lien_vers_conference_paris_nassim_20150620_ à 2h14mn14s)

    Pyramide geomag  Pyramide vu de dessus 

    Ici on a illustré sur le cuboctaèdre par les couleurs comment on retrouve la structure du zodiaque et comment apparait naturellement la succession des 4 éléments dans le zodiaque.

    Cuboctaedre zodiaque 4 elements 

    Le tétraèdre supérieur orange représente l'air, le tétraèdre inférieur représente la terre, dans le plan héxagonal médian alterne le feu en rouge et l'eau en bleu.

    Les douze rayons sont les douze directions qui émanent du coeur christique. On a donc ici également la symbolique chrétienne avec au centre le Christ et les douze apôtres, donc les treize points de la structure et le lien avec les 4 évangélistes associés aux quatre éléments représentés dans le zodiaque par le taureau et l'aigle (scorpion), le lion et l'homme (le verseau).

    tableau quatre vivants apocalypse de jean 

    visagevertu  tempéraments élémentSigne  
    Taureau  force  Dionysien  Terre  Taureau  
    Aigle  sagesseProméthéen  Eau  Scorpion
    Lion  justiceEpiméthéen  Feu  Lion  
    Homme  amour  Apollonien  Air  Verseau  

     Il faut voir à ce sujet le_livre_initiation_d_elisabeth_haich_

  • la description pages 219 à 244 de la manifestation de D.ieu et particulièrement la page 233 qui décrit explicitement la structure de vide selon Nassim. cf cuboctaedre zodiaque 4 elements

  • également dans ces pages l'émergence des cinq solides de Platon et leur correspondance avec les cinq éléments.

  • à noter que le physicien John Hagelin a suggéré que les cinq éléments de la science védique ancienne correspondait très exactement aux cinq états de spin de la physique moderne. cf tableau suivant:

    tableau elements spin

    élémenttattvasspin  particule  type de particuletype de champdoshasrégion du corps  consonne chant dhrupadorganes  solide de platon planète  couleur  couleur dans le cuboctaèdre geomag  
    élément_espace  Akasha  spin 2  graviton  boson  force  vatta  voûte craniène - voûte pallatale  ham  3ième Dan Tian (cerveau )  dodécaèdre  Saturne  noir  somme de toutes les couleurs l'espace "est" donc... noir! 
    élément_air  Vayu  spin 3/2gravitino  fermion  matière  vatta  voûte pallatale - voûte diaphragmatiqueyam  poumons: échange (respiration) avec l'air  octaèdre  Mercure  bleu vert  vert  
    élément_feu  Tejas  spin 1  photon  boson  force  pitta  voûte diaphragmatique - voûte pelvienneram  2ième Dan Tian (coeur)  tétraèdre  Mars  rouge comme le feurouge  
    élément_eau  Apas  spin 1/2proton, électronfermion  matière  kapha  voûte pelvienne - genoux  vam  gros intestin: échange (respiration) avec l'eauisocaèdre  Vénus et la Lune  blanc  bleu  
    élément_terre  Prithvispin 0  bosons de higgs  boson  force  kapha  genoux - voûte plantaire  lam  1er Dan Tian (abdomen) Hara  cube  le Soleil Jupiter l'influence aussijaune or  orange, ocre  

  • à noter également la correspondance de la physique moderne avec l'ayurveda: le dosha kapha qui correspond à l'objet matérialisé (chandas devient kapha) est analogue à l'association du boson de Higgs avec les fermions de spin 1/2 ce qui crée la masse de ces derniers.
  • Haramein a trouvé que la dynamique du vide impliquait de passer par les 5 formes géométriques des solides de Platon, donc les 5 états de spin.
  • d'après la science védique ancienne les cinq éléments émergent successivement de la dynamique fondamentale du vide, la vibration (espace) crée le son (air) qui s'échauffe par le frottement produisant le feu, qui s'écoule ensuite créant ainsi l'eau (plasma) qui ralentissant crée la terre.



    Un nouveau modele et une nouvelle vision du trou noir

    La condition de Schwarzschild est une condition mathématique qui relie la taille de l'objet à sa densité d'énergie et que doit vérifier un trou noir.

    L'échelle de Planck ainsi que l'univers en entier vérifie cette condition: ce sont des trous noirs.

    Cela signifie que nous vivons à l'intérieur d'un trou noir.

    Dans les années 1980, deux physiciens produisent de nouvelles solutions des équations d'Einstein en prenant en compte la rotation et la charge électrique.
    Ce sont les solutions de Kerr (masse en rotation) et Kerr-Newman (masse en rotation et électriquement chargée).
    Cf lien_vers_Kerr_metric_ : La trajectoire de la particule test pour ce type de trou noir n'est pas une orbite confinée à un plan mais une orbite qui remplit aléatoirement le volume d'un tore.

    C'est cette dernière solution que développe Nassim Haramein dans sa théorie avec Elisabeth Rauscher en effectuant un changement de référentiel non lié au trou noir (le trou noir vu de loin !) ce qui introduit la torsion de l'espace-temps et le spin par l'effet coriolis.

    La force de coriolis est une force lié au changement de référentiel d'observation: c'est donc l'apparence d'une force en fait mais l'apparence, ce qui est observé, la mécanique quantique nous l'enseigne: c'est la réalité physique !

    Dans cette solution un plasma est généré autour de la singularité du trou noir, ce plasma tourne en deux tores séparés par une région équatoriale de stabilité qui tourne autour de la singularité du trou noir. Ce plasma c'est de la matière chargée électriquement et du rayonnement c'est donc l'expression de l'électromagnétisme.

    Cette dynamique réalise l'unification des deux forces fondamentales macroscopiques gravitation et électromagnétisme.

    C'est finalement logique et limpide, à l'échelle de Planck où toutes les forces sont unifiées, tout s'exprime en terme de gravitation quantique.
    Et la solution à l'équation la plus fondamentale de la gravitation est le "trou noir". La gravitation redevient universelle !

    Une théorie unifiant la dynamique de l'univers ne peut faire moins que cela, puisqu'elle doit expliquer tout les phénomènes.
    Un exemple de ceci est la théorie électromagnétique de Maxwell qui explique une infinité de phénomènes naturels lié à cette force.
    Ce plasma est éjecté dans l'espace mais gravite autour du trou noir.

    Suivant la masse ou l'échelle de longueur du trou noir on obtiendra les différents objets cosmologiques: l'objet univers dans son ensemble, les galaxies, les quasars, pulsars, étoiles (systèmes solaires), les planètes... etc.

    Suivant l'échelle, les objets trous-noirs apparaîtront selon des variantes dynamiques mais basée sur le même modèle.

    Au niveau de l'univers dans son ensemble, en 2003 des physiciens ont identifié en analysant le rayonnement de fond de l'univers une structure impliquant un axe de symétrie central. Il s'agit de l'équipe de Max Tegmark analysant les données issues de la sonde WMAP (Wilkinson Microwawe Anisotropy Probe).

    Nassim donne un modèle du proton basé sur sa théorie: le proton Schwarzschild du nom du physicien qui a résolu l'équation d'Einstein.
    cf lien_vers_schwarzschild_proton_a4_pdf_  schwarzschild_proton_

    La masse du proton est beaucoup moindre que celle d'un trou noir qui aurait sa taille.
    La différence d'ordre de grandeur entre les deux (10^39) est exactement l'ordre de grandeur de l'énergie de l'interaction forte. Si on considère de tels trous noir interagissant à une distance nucléaire alors on peut calculer que leur vitesse de rotation est très proche de la vitesse de la lumière. (la nature du proton serait donc lumière!). La période de rotation se trouve être égale au temps d'interaction de la force forte (5.5 10^-23 s)



    L'unification des forces par la theorie de nassim haramein

    La théorie de Nassim unifie donc aussi la force nucléaire dans la gravitation ce qui est extrêmement significatif.

    D'un autre côté la force nucléaire faible à été identifiée à une expression de l'électromagnétisme à l'intérieur du noyau atomique: c'est la force électrofaible.

    En effet après avoir quantifié l'électromagnétisme dans la théorie de l'électrodynamique quantique les physiciens ont abouti à la force électrofaible. Ce degré d'unification atteint par la physique actuelle (sans Nassim) est appelé le "modèle standard".

    Le noyau atomique se situe à une échelle microscopique où la gravitation et l'électromagnétisme semble se manifester d'une façon différente à travers les forces nucléaires forte et faible.

    Ainsi de façon totalement harmonieuse et symétrique sont unifiées les 4 forces fondamentales de l'univers:

  • La dynamique fondamentale de l'univers est une polarisation équilibrée "contraction expansion".
    Au niveau macroscopique:
  • La contraction est la force de gravitation associé à la forme géométrique qui minimise le volume pour une surface donné: le tétraèdre.
  • L'expansion est la force électromagnétique de rayonnement associée à la forme géométrique qui maximise le volume pour la surface donnée: la sphère.
    Au niveau microscopique:
  • la cohésion du noyau est assurée par la forme que prend la gravitation dans le noyau : Les quarks de l'interaction forte sont en confinement infini: ils ne peuvent être séparés, ce qui fait penser à l'horizon des événements du trou-noir d'où rien ne peut s'échapper.
  • l'émission de matière et de rayonnement est assurée par la forme que prend la force électromagnétique dans le noyau: la désintégration radioactive, ou interaction faible.

    schéma d unification des forces fondamentale de la nature par haramein

    
    
    

    électromagnétisme gravitation (échelle macroscopique-cosmologique) \ / \ / \ interaction_nucléaire_faible interaction_nucléaire_forte / (échelle nucléaire) \ | | / \ | | / \ | | / \ | | / force_électrofaible (le proton schwarzchild: proton comme un trou noir) (échelle nucléaire) \ / \ / \ / \ / \ / relativité_générale_étendue_courbure_et_torsion_de_l_espace ? courbure: gravitation torsion: électromagnétisme



    Modèle cosmologique induit par la théorie de nassim haramein

    Einstein n'a jamais accepté la mécanique quantique comme une théorie complète. L'aspect aléatoire de cette théorie le choquait, il disait : "D.ieu ne joue pas au dés".
    Mais finalement il apparait que c'était la relativité générale qui n'était pas complète au sens où l'on n'en avait pas tiré une solution exacte et complète.

    Nous avons vu qu'Einstein pour obtenir une autre solution que le trou noir à ajouté dans son équation de manière artificielle et empirique la constante cosmologique qui équilibre d'une autre façon la contraction du trou noir: il en dérive les modèles d'univers qui ont donné lieu à la théorie du Big Bang. Einstein à dit qu'avoir ajouté la constante cosmologique dans ses équations était la pire chose qu'il n'ait jamais faite.

    La théorie du Big Bang qui en résulte est une théorie "balistique": ça explose et puis ça part en expansion sans structure. C'est un modèle qui ne parait pas très "vivant" et qui ne reflète pas l'harmonie universelle qui est perceptible dans la nature.

    Au contraire la théorie de Nassim avec sa loi d'échelle dans laquelle le nombre d'or apparait comme rapport entre les différents niveaux d'échelle s'inscrit bien dans les lois de l'harmonie universelle. Au passage c'est bien là une fonction du nombre d'or: le rapport harmonieux entre deux niveaux de grandeur.

     

     

    La loi d'échelle dans l'univers basée sur l'application de la condition du trou noir de Scharzchild aux différentes échelles de longueur montre que les objets que crée l'univers sont tous alignés sur une droite d'un graphique qui positionne un objet en fonction de sa taille et de sa densité d'énergie. Globalement l'univers s'étend de l'échelle_de_planck_ environ 10^-33 cm (10 puissance moins 33) à la taille de l'univers_observable_ estimé à 100 milliard d'années-lumières ce qui donne 10^29 cm. Si on compte en dixième de millimètre, on arrive à 1.616 10^-31 pour la longueur de Planck et 0.946 * 10^31 pour la taille de l'univers. Cela veut dire que le dixième de millimètre est exactement au milieu des échelles de l'univers.
    Pour ce qui est de la longueur de Planck sa valeur est très exacte car basée sur les constantes fondamentales de l'univers très précisement connues.
    Par contre pour la taille de l'univers c'est une estimation donc il peut y avoir une variation de quelques ordres de grandeurs mais il n'en reste pas moins vrai que le "milieu" de l'univers est proche du mètre donc de la vie biologique.

     

     lien_vers_scalinglaw_paper_pdf_  scalinglaw_paper_

    La seule équation exacte de la gravitation reste le trou noir mais pas un trou noir qui absorbe tout. Un trou noir qui ramène à lui la matière qu'il a lui même éjecté avec une zone de stabilité se situant dans un disque équatorial autour du trou noir au delà de l'horizon des événements.

    Nassim complète le nom de "black hole" par "black whole". ("totalité" au lieu de "trou") pour rendre compte de l'unification totale des forces de l'univers.

    Du point de vue de la théorie de Nassim toute structure dans l'univers émerge à partir du modèle du trou noir et prend une forme différente suivant la taille de ce même trou noir. Les micros-trous-noirs ont par ailleurs déjà été envisagés par des physiciens comme Stephen Hawkings.



    Attachez vos ceintures on décolle avec Nassim

    Les différents trous noirs sont hiérarchisés et communiquent entre eux par des trous de vers (wormhole), il s'agit d'une structure fractale:

  • le trou noir central de la galaxie est relié au trou noir des étoiles la composant,
  • le trou noir des étoiles comme le soleil est relié au trou noir au centre des planètes,
  • le trou noir des planètes est relié au Dan-Tien ou Hara des êtres vivants.
    Celui-ci est peut-être le fameux "grain de sènevé" ou moutarde, une petite boule noire d'un demi millimètre de diamètre dont Jésus a dit que si nous avions de la foi de cette taille nous dirions à une montagne de se déplacer et elle le ferait: c'est une allégation de gravitation quantique à l'échelle humaine ! On trouve également dans la Charaka Samhita "Purushyo'yam loka sannidah" "L'homme est un univers miniature"

  • Le trou noir du Dan Tien serait relié au trou noir de chaque cellule vivante . La cellule est un trou-noir: la condition de Schwarzschild est réalisée par la fréquence d'oscillation des molécules composant la membrane cellulaire: les phospholipides vibrant à 10 puissance 11 Hertz.
    (à remarquer que la fréquence quantique associé au rayonnement fossile à 3K est de cet ordre: 0.625099365114 * 10^11 62.5 Ghz calcul de la frequence de l'univers en hz)

    La dynamique des plasmas autour du trou-noir se structure en deux vortex, deux circulations toriques au dessus et au dessous de la singularité qui forme un disque dans la partie équatoriale. La matière est éjectée dans la partie équatoriale, migre du centre vers la périphérie puis est entrainée vers les pôles par laquelle elle rejoint le centre du trou-noir pour être de nouveau éjectée dans la région équatoriale.

  • structure du trou noir dans la théorie de Nassim Haramein: Nassim haramein black hole

  • animation de la circulation du plasma

    Nassim haramein double tore vortex circulation

    La brique de base de la structure de Nassim Haramein est le tétraèdre.
    Nassim définit une structure de l'espace invariante d'échelle: une structure fractale à trois dimensions composée de 64 tétraèdres dont la géométrie la plus interne est un cuboctaèdre.

    On peut voir le cuboctaédre, la structure générale du trou noir et la circulation du plasma sur la figure 1C de cet article:  lien_vers_scalinglaw_paper_pdf_  scalinglaw_paper_

    La théorie décrit bien les formes observés des objets cosmologiques tout comme d'ailleurs la théorie de la gyrotation qui semble être une version classique (non-relativiste) du modéle de Nassim Haramein. Voir: lien_vers_gyrotation_tdm1f_pdf_

    A l'échelle de notre système solaire cette structure peut-être visualisée ainsi:

  • le soleil est le centre du trou noir (la singularité se situe au centre du soleil)
  • le plan de l'écliptique composé des planètes, anneaux de météorites et ceinture de Kuiper est le disque équatorial d'éjection de la matière
  • le nuage de Oort est le halo composé des deux tores.

    lien_vers_systeme_solaire_kuiper_oort_ Systeme solaire kuiper oort

    Au niveau de la galaxie, on trouve:

  • le trou-noir central déjà identifié par l'astrophysique
  • le disque équatorial des galaxies spirale trés riche en étoile
  • le halo galactique composé du halo interne tournant dans la même direction que le disque et du halo externe tournant en sens opposé.

    Galaxie M104 du sombrero et son grand halo   lien_vers_galaxie_M104_du_sombrero_et_son_grand_halo_

    Structure d'une galaxie halo galactique lien_vers_structure_d_une_galaxie_

    Dans certaines formations comme les quasars ou les pulsars c'est plus l'axe central des deux tores qui est l'objet de manifestation: éjection trés violentes de rayonnement gamma par les pôles.

  • vue d'artiste d'un pulsar.
    Pulsar   lien_vers_pulsar_

  • vue d'artiste d'un quasar.
    Quasar vue d'artiste 

    On retrouve également la même forme de double tore au niveau des solutions de la fonction d'onde pour l'atome d'hydrogène.
    Si on calcule la fonction d'onde de l'impulsion (champs de vitesse de l'électron) alors le résultat est un tourbillon: plus on va vers le centre du potentiel plus le fluide de probabilité tourne vite.

    Orbitale atomique

    Egalement dans la structure d'un arbre.

    Arbre lien_vers_arbre_

    Ou d'une cellule, apparente durant la mitose.
    Mitose cellule d'oursin lien_vers_mitose_cellule_d_oursin_

    Processus de division cellulaire   lien_vers_processus_de_division_cellulaire_

    On peut observer également que la structure géométrique de deux tétraèdres imbriqués et inscrit dans une sphère est présente sur différents objets cosmologiques.
    Les points de contacts des tétraèdres avec la sphère se trouvent à une latitude de 19°47 qui est la latitude où l'on trouve les tâches solaires.

    Tetraedre polarise inscrit dans une sphere 

    Taches solaire  Taches solaire 

    les lien_vers_tâches_solaires_, les tourbillons géants à la surface de Jupiter,

    Le pole hexagonal de saturne fait apparaître un hexagone qui est la forme géométrique qui apparait lorsqu'on regarde le double tétraèdre imbriqué par le dessus (au niveau du pole donc).

    Pole hexagonal de saturne 

    On trouve la même géométrie au pôle de jupiter:

    Pole hexagonal de jupiter 

      pyramids_uvarov_pdf_ p131 pyramids valery uvarov pdf

    Les grands volcans permanents à la surface de la terre.

  • à Hawaï dans lien_vers_le_parc_national_des_volcans_, le Kilauea (Alt 1246 N 19.25 W 155.17) et le Mauna Loa (Alt 4170m N19.28 W 155.36)

  • les deux volcans qui sont les sommets les plus haut du Mexique: le Popocatepetl (Alt 5426m, N 19.01 W 98.37) et le pic d'Orizaba ou Citlaltépetl (Alt 5675m N 19.01 W 97.16)
  • le volcan Emi Koussi (Alt 3415m N19.47 E18.33) qui est la plus haute montagne du Sahara.

  • également le volcan sous-marin "la pérouse" (S 19.42 E 54.06) ou le volcan, Yasur sur l'île de Tanna (S 19.31 E 169.30), qui est en éruption continue depuis au moins 200 ans.

    Son modèle se connecte de manière extraordinaire à toutes les anciennes traditions de la planète.

    La vision des chamanes du Mexique ancien, telle que décrite par Carlos Castaneda est aussi en accord avec le modèle de Nassim. Pour ces voyants l'homme apparait comme un oeuf lumineux composé de filaments lumineux qui forme des bandes.
    La partie équatoriale de cet oeuf est appelée la "bande humaine" et correspond à toutes les expérience que peut vivre un être humain.
    De part et d'autre de la région équatoriale il y a d'autres bandes qui correspondent à d'autres réalités. Les bandes en-dessous correspondent aux réalités animales, les bandes au-dessus correspondent à des réalités plus éthérée (astrale?).

    La cosmogonie Jaïn reflète également la vision des chamanes mexicain avec plus de détail. cf lien_vers_jacques_prevost_cahier_29_

    Le mont Meru correspond à la singularité du trou noir, Le monde médian ou humain est représenté par un disque qui tourne autour du mont Meru.
    De part et d'autre se trouvent au dessus le monde supérieur céleste et au dessus le monde inférieur infernal.

      lien_vers_mont_meru_dans_la_cosmogonie_jain_

    Le chiffre clé de 64 se retrouve dans différentes traditions anciennes:

  • le I Ching avec le cercle des 64 hexagrammes
  • la fleur de vie visible dans le temple d'Abydos en Egypte ou sous la patte des lions gardant la cité interdite à Pékin.

    Fleur de vie   lien_vers_fleur_de_vie_ lien_vers_les_atlantes_la_fleur_de_vie_

    Fleur de vie temple d'abydos   lien_vers_Fleur_de_vie_pierre_abydos_13_jpg_

    Nassin fait remarquer que ce dessin qui apparait sur une colonne de granit du temple d'Abydos n'est pas gravé, c'est une coloration du granit qui a résisté malgré l'érosion du temps pendant des milliers d'années. Cela implique donc que le dessin existe dans la masse du granit.
    Pour réaliser un tel exploit il faut obligatoirement une technologie très avancée...

    Fleur de vie 3D lion cite interdite 

    Fleur de vie 3D lion cite interdite detail 

     lien_vers_fleur_de_vie_3D_lion_cite_interdite_

     lien_vers_les_12_lions_de_la_cite_interdite_

  • le bindu: le point unique à la base de tout l'univers dans la tradition védique. Il est dit que ce point est un carré divisé en 64 carrés comme un échiquier, c'est peut-être l'origine de l'échiquier.
    Mais en fait la traduction doit être erronée, puisque nous vivons dans un univers à 3 dimensions, il doit s'agir d'un cube divisé en 64 cubes et c'est précisément la structure de Nassim, les 64 tétraèdres sont inscrit dans 64 cubes et forme un cube dont chaque coté a une largeur de 4 cubes : 4³ = 4 * 4 * 4 = 64 C'est l'expression de la tradition védique pour désigner la structure de l'espace complétement identique à ce qu'à retrouvé Nassim.

  • l'arc de Shiva dont il est mentionné dans le Ramayana que les flèches retournent toujours à son carquois symbolise la circulation de la matière éjectée par la zone équatoriale et qui retourne à l'axe central (le carquois) par les pôles.

    Tous ces symbolismes peuvent être dérivés de la structure tridimensionnelle de Nassim Haramein par projection suivant différents axes.

    Nassim à également vu comment on peut dériver par vue plongeante les 4 arbres séphirotiques de la tradition hébraïque.

      Tout ceci est détaillé dans la video black whole de Nassim: black_whole_vimeo_ (le mot de passe pour voir la video est trivial - il est bien sur fortement recommandé de voir cette video fondamentale.
    Le DVD peut-être acheté ici : academy_resonance_is_store_ )

    L'arche d'alliance avec les ailes de ses deux chérubins et le sceau de salomon ou la merkaba (vaisseau spatial humain) représente le même symbolisme   lien_vers_merkaba_avec_circulation_des_vortex_

    Merkaba  

      Cette image du mont_meru_dans_les_puranas_ présente à travers le symbole du serpent qui se mord la queue (ourobouros) la circulation de l'énergie ou de l'information dans les vortex qui entoure la singularité du trou noir (le mont meru). La singularité est clairement imagée par la petite sphére au sommet de la montagne.
    Le serpent est un cobra et sa tête est en haut, ceci nous montre comment les anciens qui obtenaient leur vision à l'intérieur de leur propre structure consciente la décrivait ensuite en prenant des images dans le monde extérieur. Par exemple en observant le sommet du vortex supérieur dans l'image nassim haramein double tore vortex circulation on peut déceler un mouvement identique à celui d'un cobra qui se dresse ou même de plusieurs que l'on retrouve au dessus de la tête de Shiva.

      vedantabookstore_statues_head_of_shiva_

    Également Nassim mentionne le site Maya de Tehotihuacan qui se trouve à la même latitude N19.47 que les volcans mexicains et dont l'architecture fait référence à la géométrie d'un tétraèdre inscrit dans une sphère.

    Toujours chez les mayas, on trouve le lien_vers_Hunab_Ku_ l'arbre de vie maya, décrit comme le "seigneur un", donneur unique du mouvement et de la mesure ou donneur unique de l'énergie et des frontières. Sa représentation est aussi connu comme étant le "lieu en huit parties" qui rappelle les 8 trigrammes de la philosophie taoïste. Sa représentation est très proche de celle du Tao (Dao) avec la dualité "Ying Yang".

    Hunab Ku

    On peut noter également que le modèle de Nassim s'intègre parfaitement dans l'ère du verseau avec le couple "verseau-lion". Le verseau représente la diffusion de la connaissance (électromagnétique), le lion le centrage qui l'équilibre pour ne pas "se perdre dans toutes les directions" (la gravitation):

    C'est d'ailleurs de que fait le lion de la cité interdite est la gravité qui maintient avec sa patte la stabilité de la sphère électromagnétique de la fleur de vie.

    Cube kaaba

    On retrouve ici la même structure du cube avec les fidèles qui tournent autour (vortex)

     

    On retrouve également le chiffre de 64 dans le système du human_design_ où les 64 hexagrammes du I Ching se trouvent plongées dans 9 centres d'énergie du corps humain. Au passage vous pouvez calculer votre_carte_.

    video_de_présentation_du_human_design_

    Le mouvement de connexion de la science moderne et des traditions anciennes initié par les premiers physiciens quantique comme lien_vers_Niels_Bohr_ ou Pauli et décrit par Fritjof Capra dans son livre "Le Tao de la physique" trouve un épisode magistral dans la théorie de Nassim Haramein.

    Blason de Niels Bohr lors de la réception du prix nobel de physique 

    Le blason de Niels Bohr reprend le symbole du Tao mais on peut voir aussi la référence indienne où l'on retrouve ce que l'on a vu plus haut avec l'éléphant et la tour (la tour symbolisant probablement le mont Meru, l'éléphant...je ne sais pas!). Il est étonnant de voir comment les traditions spirituelles anciennes ont eu la vision de la réalité fondamentale et l'ont exprimé en fonction de leur propre culture lié à leur environnement.

    On peut également trouver une correspondance de cette dynamique au niveau de la société humaine:

  • La dynamique financière ou l'argent fonctionne comme la masse. On appelle justement cela "la masse monétaire".
    l'argent attire l'argent. Certaines personnes accumule indéfiniment de l'argent comme un trou noir.
    Le pouvoir étatique est normalement le centre de l'argent et se charge de le redistribuer pour faire fonctionner la société (banque centrale).
    Dans un capitalisme sauvage la non redistribution de cet argent peut faire effrondrer le système comme un trou noir (qui n'est pas en rotation).

  • de la même manière l'organisation sociale crée un centre régalien (le gouvernement) pour le fonctionnement de la société qui se développe vers de plus en plus d'abondance et de créativité enrichissant en retour le centre (impôt) là encore des impôts trop lourd ralentissent la dynamique de la société.

    Il est également significatif de trouver la même structure fondamentale dans les matériaux céramiques métalliques appelée perovskite qui présente des propriètés quantiques de cohérence encore inexpliquées.

    Perovskite structure 

    On retrouve bien le réseau d'octaèdre dont les sommets sont occupés par des atomes d'oxygène.

    Finalement pour développer une vision unifiée des forces fondamentales la théorie quantique ne semble pas nécessaire dans un premier temps et même semble avoir été contre-productrice à cause de la puissance qu'elle pouvait donner à des théories empiriques comme la théorie des cordes: rien ne dit que l'univers et fait de cordes plutôt que de points c'est simplement plus riche de possibilité mais il semble que cela soit trop riche pour expliquer notre univers.

    Il semble que la dynamique des forces de l'univers relève plus de la responsabilité de la relativité générale.

    On pourrait dire que le monde matériel (ayurveda) appartient à la relativité générale et que le monde de la conscience (veda) appartient à la mécanique quantique.

    Ainsi il ne semble peut-être pas être nécessaire pour unifier les forces fondamentales de la physique d'unifier la mécanique quantique et la relativité générale.
    Ou tout au moins pour obtenir le modèle fondamental d'unification qui pourra ensuite évoluer pour intégrer complètement la mécanique quantique, c'est à dire l'observateur dans une théorie compléte de la conscience (sujet-connaissance-objet ou sujet-perception-objet).

    Une étape intermédiaire semble fort possible avec la théorie de Nassim Haramein.

    Avec la théorie des cordes, les théoriciens veulent peut-être faire un trop grand pas dans le champ cognitif.
    La théorie des cordes explose en milliers de théorie différentes comme une tour de Babel de la physique.
    La théorie de Nassim en serait plutôt le Graal.

    Si on se laisse guider par le modèle de Nassim Haramein on tombe rapidement dans une autre vision du monde De la même manière que si on accepte simplement les postulats de la mécanique quantique, tel qu'ils sont.

    Un exemple surréaliste de communication entre trou noir via les vortex de la structure de Nassim peut être vu ici:

  • lien_vers_ovni_plongeant_dans_le_volcan_
  • lien_vers_MAY_31_2013_UFO_FLIES_INTO_POPOCATEPETL_VOLCANO_MEXICO_AMAZING_OVNI_
  • lien_vers_ovni_volcan_popocatepetl_201406_

     - lien_vers_même_forme_de_cigare_lors_d_une_interview_à_la_television_russe_

  • lien_vers_Two_UFO_s_Exit_Volcano_japan_



    Quelques liens d'articles scientifique ou de vulgarisation sur la théorie de Nassim Haramein:

     Et enfin très important le lien vers le film du mouvement "thrive" (abondance): thrive_movement_le_film_

    "l'expression de la connaissance est unifié" (Rig Veda , dixième mandala, soukta 191).

    ( article rédigé par François Pincemin pour faire mieux connaître la théorie de Nassim Haramein)