p5 version 0 

créé le: 20181203
mis à jour le: 20190214

P5 version 0: :20150303



Présentation du protocole du réseau P5

Le réseau P5 ou "Puissance 5" ou "Protocole 5" est un réseau de personnes conçu pour redonner à l'individu noyé dans la masse et qui voudrait s'exprimer et agir mais qui ne le fait pas parce qu'il pense que "tout seul on ne peut rien faire", le moyen de le faire.
Le but du réseau P5 est de redonner à l'individu la dignité de citoyen qui est bafouée chaque jour par les puissances gouvernementales, économiques et autres.

Le réseau P5 à pour vocation de donner à chacun de ces membres la puissance du réseau en terme d'information et d'action.

Le réseau P5, à son début, est une expérimentation sur la société humaine, une tentative de créer une autre structure relationnelle et sociale. L'expérience en elle-même est passionnante et le principe semble prometteur.

La solidité du réseau P5 provient de confiance entre personnes qui se connaissent personnellement.

Le réseau P5 est un réseau de confiance entre personne. Il s'agit en fait d'un réseau de réseau, une interconnexion de réseau comme le réseau internet.

En effet une personne n'est en relation en moyenne avec 6 personnes et connait l'existence d'environ environ 32 personnes.

La confiance dans le réseau est locale et par maillage le réseau devient global.

C'est donc cette relation de confiance qui crée la solidité et la confiance dans le réseau.

Par maillage de ces relations on créé un réseau étendu par le principe des   Six_degrés_de_séparation_.

La structure du réseau P5 est conçu de façon que le réseau ne puisse être noyauté ou manipulé. La structure du réseau est un arbre hiérarchique car c'est la méthode la plus puissante pour organiser.

La racine du réseau n'a pas de pouvoir particulier sinon la responsabilité de transmettre l'information tout comme chaque noeud du réseau qui opére l'administration du réseau. Chaque noeud fait les mêmes opérations il se comporte un peu comme un neurone.

De plus aucune personne n'est isolée. Par exemple la personne à la racine (en haut de l'arbre hiérarchique) est, bien sur, connectée avec ses successeurs mais est aussi connu des successeurs de ses successeurs.

Le réseau P5 se construit de proche en proche par interconnexion de personnes qui se font confiance. Le réseau grandit comme une croissance cellulaire.
au départ lentement puis de plus en plus vite.

Résumé du protocole du réseau P5 appliqué à l'e-mail

  • une personne est connecté via e-mail à un nombre réduit de personnes, 5 en moyenne mais pas plus de 10 afin que l'on puisse éventuellement construire un identifiant de chaque personne sur le réseau par une suite de chiffre (un nombre donc) et aussi afin que le travail d'une personne soit réduite : la charge de travail est diffusé entre chaque point du réseau.

  • les personnes connectées se connaissent et ont un lien de confiance. Ceci assure la solidité du réseau et en fait un réseau de confiance. Littéralement : on met en réseau la confiance. annulaire p5

  • le réseau se développe ainsi : chaque personne du réseau a la tâche de trouver environ 5 personnes qui voudront à leur tour développer le réseau. Ces personnes sont ses successeurs et elle-même est leur prédécésseur.

  • régulièrement au cours de la construction du réseau, un message sera envoyé depuis l'origine du réseau (la racine) pour que l'on se compte.
    C'est à dire savoir combien de personnes sont dans le réseau. Ceci demande donc à chaque personne de transmettre le message de type COMPTAGE.
    et ensuite à la réception de la réponse de tous ses successeurs d'additionner ces réponses et de transmettre à son tour la réponse à son prédécesseur. cf cardinal du réseau. Si on imagine une profondeur de 9 prédécesseurs avec en moyenne 5 successeurs la taille du réseau sera 5^9= 1953125. Soit prés de 2 millions de personnes.

  • le comptage est la première question posée au réseau et celui-ci répond.

  • lorsque le réseau est jugé avoir une taille suffisante: une question spéciale peut-être posée au réseau pour ce faire alors celui-ci peut rentrer dans sa phase active. La croissance du réseau continue même s'il rentre dans sa phase active.

  • une première question dans la phase active et de demander de lister les sujets sur lesquels on veut travailler (5 maximum pour faciliter le traitement de factorisation des réponses). La demande d'élaboration d'une liste est initiée lors de l'envoi du message de type "SUJET ALLER" et doit aller au bout de chaque branche du réseau. Ensuite chaque noeud terminal (feuille) donne sa liste qui est factorisée et complétée par les successeurs.

    Le message se diffuse à tout le réseau et la liste des actions se complète.

    La personne en bout de réseau (qui n'a pas de successeur) renvoi la liste complétée à son prédécesseur avec la mention "SUJET RETOUR" en matérialisant son choix par l'augmentation de 1 du poids du sujet qu'il choisi. Pour chaque sujet un poids se constitue.

    Les réponses des successeurs sont fusionnées (factorisé) par le prédécesseur en une liste unique dans laquelle chaque sujet est associé à un nombre qui est le nombre de fois que ce sujet à été choisi.

    Ce nombre est le "poids" du sujet. la liste est triée par poids décroissant à chaque étape de factorisation.

    A la fin on arrive donc à une liste factorisée du réseau (qui peut dépasser largement les 5 sujets à cause de la fusion des listes)

    Cette liste permet de savoir quels sont les sujets prioritaires sur lesquels le réseau veut travailler.

  • Lorsque la liste factorisée est revenu à l'origine du réseau, celle-ci informe le réseau du résultat final: le sujet plébiscité et initie une demande de liste d'action pour le premier sujet par un message "ACTION ALLER".

  • C'est à chaque personne du réseau de partager ses idées d'actions possibles pour le sujet traité, comme par exemple le boycott de la firme pétrolière qui pratique les prix les plus cher. Avec 2 millions de personnes qui agissent avec cohérence en ce sens la compagnie va se demander ce qui lui arrive et sera obligée de baisser ses prix.

  • Une fois de plus le message se diffuse à tout le réseau et la liste des actions se forme par retour.

  • La personne en bout de réseau (qui n'a pas de successeur) renvoi la liste complétée à son prédécesseur avec la mention "ACTION RETOUR" et en faisant son choix.
    Pour chaque action un poids se constitue lors du retour. Ainsi la liste est renvoyée à l'origine par le même processus de fusion / factorisation.

  • L'action plébiscitée par le réseau est à son tour communiquée à l'ensemble du réseau avec les modalités pratiques de l'action à réaliser. Message de type REALISATION. Chaque personne du réseau réalise alors l'action avec ses modalités (de date, durée, etc...) On peut imaginer par le même processus d'aller et retour de constituer le poids de la réalisation de l'action.

  • Le réseau fonctionne donc démocratiquement. Le contrôle d'un résultat de vote se fait par la somme des poids qui doit être égal à la taille ou cardinal du réseau.

  • On a échangé de l'information de manière non centralisée (réseau diffus) et il n'existe pas une liste centralisée de tous les membres du réseau.
    Personne ne connaît le réseau dans sa totalité. Par contre celui-ci a agit de manière coordonnée et ciblée.

  • l'action doit être visible dans la société à cause du nombre et révèle une intention collective.

    La structure du réseau P5

    Paume p5: Unité

    Le réseau doit avoir un nom qui n'est connu que par les membres du réseau, il n'est pas publié.

    Ceci afin que si deux personnes de deux réseaux différents qui se seraient développés en parallèle rentrent en contact, ils puissent savoir qu'ils ne font pas partie du même réseau et activer une procédure de négociation pour la fusion des réseaux.
    (qui a tout intérêt à se faire pour augmenter la puissance du réseau)

    Le chiffre 5 a été choisi symboliquement pour représenter le réseau P5.
    Ce chiffre se rapporte à l'humain dont le corps est une étoile à cinq branche fractale (les cinq sens pour la tête).

    Utiliser ce chiffre est un principe directeur qui permet de ne pas s'éloigner de l'humain.

    La main symbolise la structure du réseau P5. La paume peut représenter le concept, le principe du réseau P5 ainsi que son unité.

    Le pouce p5.

    Le Pouce qui est le doigt le plus fort symbolise le fait que les autres doigts moins puissants mettent en commun leur force pour rendre le pouce plus fort. Cela veut dire que la mise en réseau rend chaque individu plus fort: au lieu de rester faible et isolé, il devient puissant et digne en partageant avec les autres. Donc en résumé Pouce pour puissance, pour efficacité, pour Pouvoir, pour Peuple.

    L'index p5.

    Le deuxième principe du réseau P5 est la sécurité.
    (nous dirons par la suite indifféremment "réseau P5" ou simplement "P5") Le réseau P5 peut-être considéré comme une entité vivante et à ce titre, il doit assurer sa survie dans un premier temps et ensuite son développement. La sécurité est donc absolument nécessaire.

    le majeur_p5.

    Le troisième principe du réseau P5 est la sagesse. Le P5 ne doit pas se développer pour rajouter de la confusion à une société qui est en est remplie jusqu'à la cote d'alerte. La sagesse est le point commun de tout les acteurs du réseau P5. Le P5 se nourrit de la sagesse et il la nourrit.

    l'annulaire_p5.

    Le réseau P5 est un lien, unissant les individus entre eux, mais aussi le niveau individuel avec le niveau global de la société. Bien qu'anonyme dans sa globalité, le réseau P5 est fait d'un tissu de confiance et d'amitié entre les individus.

    l'auriculaire_p5.

    Le P5 est un veilleur par cela, il est à l'écoute des particuliers et des transformations de la société dans son ensemble.

    Le P5 est vivant, il évolue en taille mais aussi en intelligence, son code génétique est définit par ce présent protocole mais ce que lui permet son génome ne sera complètement connu qu'à l'usage. Néanmoins le fait de lire ce protocole nous permet d'imaginer quelques unes de ses possibilités et cela devrait nous encourager à en faire rapidement partie.

    Pouce p5: Puissance

    L'origine de la puissance du P5 réside dans le fait que l'action d'un grand nombre d'individus mis en cohérence par un consensus librement accepté doit se révéler particulièrement puissante et transformatrice de la société.

    Un exemple pratique de la puissance d'un grand nombre d'individus agissant en cohérence est donnée par le fonctionnement du LASER. Dans le LASER la lumière émise est de même nature que la lumière normale. Deux éléments supplémentaire crée le LASER:

  • le fait que la lumière utilisée est monochromatique (une seule fréquence c'est à dire une seule couleur) est le moyen par lequel interagissent les particules de lumière (les photons) vont ainsi communiquer (interagir).
  • le fait que l'on crée une caisse de résonance photonique (lumineuse) en plaçant en vis-a-vis deux miroirs crée les conditions de la communication. Entre les miroirs les photons vont se retrouver plus nombreux.

    Par ces deux éléments le processus d'émission stimulée qui consiste à obtenir deux photons identiques à partir d'un seul peut s'exprimer et cela crée un faisceau lumineux extrêmement directif et puissant. Plus puissant que la lumière même du Soleil. Ce faisceau s'échappe par un des miroirs qui est semi-transparent et peut alors agir sur l'environnement.

    Dans le réseau P5 l'aspect monochromatique provient que chacun des membres du réseau P5 accepte le présent protocole P5.

    L'aspect de la caisse de résonance provient de la structure du réseau P5 qui permet à l'information de véhiculer et à la prise de décision démocratique de se faire. Les consensus se dégagent automatiquement grâce au réseau P5.

    Enfin le troisième aspect, celui de l'émission stimulée consiste dans la réussite du présent protocole à obtenir l'adhésion du plus grand nombre.
    Le protocole doit agir comme un catalyseur donnant envie aux personnes de faire partie du réseau.

    Ici on peut voir qu'il y a un mécanisme d'auto-régulation: si le protocole ne réussit pas à obtenir l'adhésion, le réseau n'existera pas et le protocole restera un code sans physiologie. Cela veut dire qu'il est incomplet ou irréaliste ou bien qu'il ne trouve pas dans la société de quoi se développer.

    La simplicité et la facilité sont des corollaires de la puissance du P5.
    En effet le P5 doit avoir un fonctionnement simple et facile pour avoir une chance d'exister et de se développer. Le P5 ne doit pas donner à ces membres une surcharge de travail. Ce que demande le réseau P5 doit pouvoir être fait rapidement et sans effort.

    La physiologie du P5 ou son code génétique

    Le concepteur du réseau P5 définit le code génétique du réseau qui est le présent protocole.

    Le créateur du réseau P5 utilise le protocole pour créer le réseau.
    Le réseau doit donc se développer en accord avec le protocole.
    Comme le protocole est public il se peut que d'autres réseaux se créent.
    C'est pour cette raison qu'il y a une différence entre le concepteur et le créateur. Il n'est pas forcément optimum pour la puissance que plusieurs réseaux se développent indépendamment mais c'est ainsi, car le protocole n'est pas secret . Par contre le protocole doit prévoir le contact entre deux réseaux et leur éventuelle fusion ou la scission d'un réseau en deux.

    Le créateur du P5 se base sur une relation de profonde confiance pour contacter 5 personnes et leur proposer de devenir membre du réseau.
    Pour cela il devrait contacter ces personnes physiquement et leur parler de manière privée et confidentielle. Si ces personnes se connaissent déjà un moyen de communication comme l'e-mail peut convenir pour créer le réseau.

    La personne contactée choisi ou non de devenir membre du réseau. Elle en devient membre par l'acception du présent protocole.
    Elle devient à son tour créatrice du réseau et se met à agir en tant que telle.

    Si elle décide de ne pas devenir membre du réseau, elle garde néanmoins la connaissance du protocole P5 et sait que la personne qui l'a contactée fait partie du réseau. Pour cette raison il est important que cette personne soit reconnue digne de confiance et accepte de rester discrète sur le sujet. Si elle désire par la suite mettre en contact une personne dont elle pense qu'elle pourrait être intéressé par le réseau elle ne devrait le faire qu'avec l'accord préalable du membre qui l'a contactée.

    Le présent créateur et les co-créateurs sont des développeurs du réseau.
    Le réseau se développent par lui même comme une croissance cellulaire, lente au début mais dont la vitesse augmentera avec le nombre de noeuds du réseau.

    Hiérarchie p5

    Le développeur du réseau essaye donc de trouver cinq membres qui ne sont connus que de lui seul. Les membres qu'il a contacté lui sont rattachés hiérarchiquement. Ses 5 membres rattachés sont ses successeurs et il est leur prédécesseur.

    Cette hiérarchie est une hiérarchie au sens de l'information (arbre hiérarchique)

    L'arbre hiérarchique est un outil extrêmement puissant pour l'esprit humain lorsqu'il doit organiser.

    L'arbre hiérarchique est un des principes physiologiques du réseau. Sans hiérarchie il n'y a pas d'organisation possible et surtout pas de factorisation de l'information qui est essentielle pour l'activité du réseau.

    Les cinq membres rattachés à un membre ne se connaissent pas forcément entre eux mais ils doivent connaître leurs email respectif afin d'assurer la cohésion du réseau.

    Ils doivent également connaître l'email du prédécesseur de leur prédécesseur au cas où leur prédécesseur disparaît afin pouvoir réparer le lien interrompu par cette disparition.

    La confiance se transmet de proche en proche: les amis des mes amis sont mes amis.

    Circulation de l'information p5

    L'information circule en va-et-vient dans la hiérarchie du réseau P5, tout comme les photons circulent en va-et-vient entre les deux miroirs du LASER.
    C'est la respiration du réseau.

    Lors de la phase de création du réseau l'information qui circule est la taille ou le cardinal du réseau.

    Information sur l'état du réseau

    Afin de prendre des décisions le créateur du réseau doit obtenir de l'information par la hiérarchie de ses successeurs.

    Lorsqu'un membre juge avoir suffisamment développé le réseau, il informe son prédécesseur de l'état du réseau par son nombre. Chaque membre connaît son nombre dans le réseau.

    Nombre du membre

  • chaque membre du réseau peut être identifié par un nombre, chaque chiffre dans ce nombre indique par sa position la profondeur du réseau et par sa valeur (de 0 à 9) l'identification d'un successeurs.

    0 - initiateur du réseau

    01 - premier successeur de l'initiateur du réseau (c'est le prédécesseur qui donne leur identifiant a ses successeurs) 02 - deuxième successeur de l'initiateur du réseau 05 - cinquième successeur de l'initiateur du réseau

    051 - premier successeur de 05.

    etc...

    Cardinal du réseau: taille du réseau

    Le cardinal du réseau ou cardinal d'un membre est la somme des cardinaux des membres de son groupe augmenté de 1 (pour lui-même).

    Si un membre n'a pas encore communiqué de cardinal, son cardinal sera compté "un" par son prédécesseur.

    Ainsi un membre nouveau qui vient d'accepter le protocole à pour nombre 1.
    Si il est le premier successeur de son prédécesseur, celui-ci à pour nombre 2 (1 pour lui-même, 1 pour son successeur)

    Si le prédécesseur de ce prédécesseur à 3 successeurs identiques son nombre et 1 + 3*2 = 7

    Le nombre d'un membre est donc le nombre de personnes qui composent le réseau de ces successeurs. Il reflète exactement la taille de la partie du réseau qui le succède.

    Le créateur va ainsi être informé de la taille de son réseau. Le premier créateur, celui qui a initié le réseau connaîtra la taille totale du réseau.

    Un membre ne communiquera son nombre qu'à son prédécesseur ainsi personne ne connaîtra l'origine du réseau ou sa position à l'intérieur du réseau hormis le premier créateur qui va ainsi obtenir la responsabilité d'administration globale du réseau.

    Cette règle comme toutes les autres pourra changer par la suite lorsque le réseau fera évoluer le protocole, mais dans un premier temps le secret de l'origine du réseau apparaît très bénéfique en particulier au point de vue de la sécurité. Le nombre des membres est la première information à circuler sur le réseau.
    Il permet à chacun de savoir ou il en est et de connaître la vitesse d'évolution du réseau.

    On peut remarquer que personne ne connaît la totalité du réseau. Un membre quel qu'il soit ne connaît du réseau que 3 éléments:

  • son prédécesseur
  • ses 5 successeurs
  • son nombre (et le nombre de ses successeurs).

    Ainsi le réseau se gère localement de proche en proche et ceci ne nécessite aucune infrastructure particulière et seulement des actions simples à réaliser.

    Index p5: Sécurité

    Les échanges dont le but est de créer ou d'étendre le réseau doivent rester privé et confidentiel.
    On doit s'assurer que l'échange est individuel et n'est écouté par aucune autre personne. Si le protocole est public, l'appartenance au réseau, elle, doit être gardée secrète au maximum pour assurer la sécurité.

    Pour celui qui appartient au réseau son existence sera connu à travers le fonctionnement du réseau et par la puissance de ces effets sur la société lorsque la taille de celui-ci aura atteint un seuil suffisant.

    Pour quiconque n'appartient pas au réseau l'existence du réseau sera reflétée par la notoriété du réseau qui risque de se révéler par ses actions.

    La structure du réseau assure son anonymat global. Dans le réseau chacun ne connaît que des voisins immédiat (prédécesseur et successeurs). Le réseau ne peut donc pas être noyauté facilement. Il n'existe pas de fichiers des membres du réseau. La cohésion du réseau est locale et provient de la relation de confiance établie entre quelques individus de manière locale.

    Majeur p5: Sagesse

    Globalement nous recherchons tous la sagesse. A partir du moment ou nous voulons partager (ce que font les personnes désireuses de faire partie du P5), nous partageons des choses et des idées qui vont dans le sens global de l'évolution et de la sagesse (le sens commun, la sagesse populaire).
    C'est cette sagesse que nous partageons dans le P5 car personne ne vient nous influencer, nous dire ce que nous devons penser. Dans le réseau P5 nous sommes libre de toute manipulation. Si le réseau P5 venait à diffuser des éléments non vertueux, il ne serait pas accepté globalement et donc le réseau P5 ne fonctionnerai pas.

    Le réseau P5 est fragile à cause de cela, mais c'est cette fragilité qui lui donne son invincibilité: il ne peux supporter un mauvais fonctionnement, donc il est parfait ou il disparaît, cela dépend de nous... globalement!

    Annulaire p5: Amitié

    Le réseau P5 est construit à partir de relations de confiance que les gens ont entre eux, c’est un réseau basé sur l'amitié, sur la relation humaine chaleureuse. L'annulaire porte l'alliance qui est le symbole de l'amour qui unit. L'amitié est la force de cohésion du P5.

    Auriculaire p5: Veille

    Le réseau P5 est un réseau de veilleur, chaque personne participant au réseau observe dans sa vie quotidienne les événements. Chaque personne est un peu comme un oeil qui à sa personnalité particulière. L'ensemble de ces yeux est l'organe de perception du réseau P5, c'est un organe qui à la taille du réseau et par conséquent qui à aussi sa puissance.