Noida le 12 janvier 2008 txt

Noida le 12 janvier 2008: e-mail de Letho Gaming à son cousin du Lesotho



                                                                         Noida le 12 janvier 2008
 Cher Cousin,

Excuse-moi pour avoir tant tardé de te donner des nouvelles mais ces quelques mois passés ici à Noïda ont été si intenses que je commence juste à peine à toucher terre. Noïda est vraiment à ce début de siècle ce que la Silicon-Valley était aux dernières années du siècle dernier. Ici en Inde je ne suis pas trop dépaysé par rapport à notre cher climat africain. Il y fait aussi chaud. Mais pour travailler la climatisation à quand même du bon.
Pour te donner une idée de ce qui se passe ici, je te dirais simplement que lorsque tu me lira, sache que je n'ai pas touché un clavier pour t'écrire cette lettre, non seulement ce dernier logiciel de reconnaissance vocale est trés compréhensif, il lui a fallu moins d'un quart d'heure pour se mettre au diapason de mon accent "afffrricain"!, mais le langage de macro vocale est vraiment trés ergonomique. Il a été conçu par des linguistes d'ici et il est basé sur la structure des phonèmes sanskrit. Ici on voit encore des claviers sanskrit, mais la plupart des gens utilise le vocal, je n'ai pas vu un programmeur avec un clavier. On voit les gens parler tout seul comme s'il récitait des prières ou des psalmodies mais ce sont des programmeurs, on les reconnaît à leur lunettes holographique haute définition.
Mais le plus impressionnant ici à Noïda c'est le ReMoUn (le revêtement mobile universel). La ville entière est un laboratoire consacré au ReMoUn et il n'y a pas une entreprise qui ne participe à ce projet. Les Indiens ont une vision extrêmement souple de l'entreprise et l'informatique leur à permis de rendre opérationnelle cette vision. Ici chacun travaille pour lui, dans ce qui lui plaît mais garde une vision du but collectif, on a l'impression parfois que l'on est au coeur d'un cerveau gigantesque et unique, à l'intérieur duquel chaque individu s'épanouit. Le calcul des contributions de chaque société et leur valorisation est très complexe, mais tout le monde l'accepte ici comme une chose naturelle. Je n'ai pas encore vraiment compris comment cela fonctionne, mais cela va jusqu'à déterminer la rémunération de chaque individu (moi compris!). Moi aussi je travaille sur le ReMoUn, bien sur. Tu en as forcément entendu parlé, bien que cela soit très récent, mais ici tout va très vite, aussi voilà quelques détails. Tu sais que le ReMoUn est l'aboutissement matériel du Net, le support physique pour transporter la matière par le réseau. Le ReMoUn est rendu possible par la conjonction de deux technologies: - Le RoViHo où Routeur Virtuel Holographique.
avec les RoViHo le problème de l'engorgement des routeurs internet à été résolu. Les RoViHo sont basés sur la découverte de l'holotronique.
- Le VerMer où Verre de Mercure qui est la céramique supraconductrice transparente découverte au début du millénaire par Ayuvid Khrisnanand fondateur du consortium du ReMoUn.
La base du ReMoUn c'est la bille ReMoUn, ici à Noïda on en voit partout comme ailleurs des mégots de cigarette. Ca traîne vraiment partout, mais on ne se lasse pas de leurs reflets irisées. J'ai lu un article qui disait qu'on en trouvait déjà un peu partout sur la planète, vendu comme gadget décoratif high-tech. Ca fait un peu rire sachant qu'ici les petits enfants joue même avec.

Le coeur de la bille ReMoUn est en fait un RoViHo qui grâce au protocole HIP (Holographic Internet Protocol), un des rare sigle à initiale depuis la normalisation NoStUn (Nomenclature Standard Universelle) communique avec les billes voisines du revêtement pour calculer l'impulsion de rotation de la bille et aussi paramètrer les forces de contact qui détermine le coefficient de frottement à entretenir à la surface de la bille. Dans son état supraconducteur la bille permet un glissement sans frottement et progressivement en fonction de la destruction de l'état quantique supraconducteur, de générer des forces de frottements utilisées pour l'accélération ou le freinage. Le ReMoUn est alimenté énergétiquement par le réseau électrique et informatiquement par le Net.

Ici chaque jour quelques rues de plus possèdent un couloir ReMoUn, pour le moment ça ne va pas trés vite, il ne faudrait pas provoquer des accidents à cause des bogues, mais ça marche. Je travaille au protocole de livraison du courrier physique.

On m'a fournit comme à chacun ici des chaussures ReMoUn pour circuler (surfer) sur le revêtement, je dois signaler les bugs si j'en trouve mais jusqu'ici je suis toujours arrivé à destination. J'ai programmé mon trajet aller-retour domicile - bureau j'y vais à pied et je peux faire deux kilomètres par le ReMoUn sur trois.
Pour la "marche" la vitesse est suffisante, on peut même aller jusqu'à 15 kilomètres/heures avec des chaussures ReMoUn. On voit alors passer des objets divers dans leur casier Remoun. Chaque bille ReMoUn à sa propre adresse HIP.

Lorsque la fiabilité du réseau aura été validée les couloirs ReMoUn doivent s'élargir pour les transports rapides, il y aura différents couloirs de vitesse moyenne mais la programmation des billes est si rapide que l'on n'observe aucun effet de sillage, il y a eu un banc d'essai où on a atteint une vitesse de 80 km/h avec une charge de une tonne. Les accélérations et freinages sont impressionnant et pourtant très bien optimisé. On a une impression de douceur, un peu comme un hors-bord qui s'arrête. La bille ReMoUn à des qualités mécaniques exceptionnelles en même temps qu'une puissance de calcul holotronique et un pouvoir de conformation physique étonnant.

Voilà pour commencer et pour finir, je t'enverrai un mail plus personnel un peu plus tard, mais il faut que je te laisse... trop tôt. A bientôt cher Cousin.

Letho